Le printemps ou la saison de l’amour… de soi !

22 avril 2022 - 0 commentaires

Le printemps est depuis toujours vu comme la saison de l’amour. La littérature le voit comme la saison la plus romantique de l’année, la philosophie en fait la muse de la découverte de soi et la culture populaire, une prémisse de l’été. Et si finalement, le printemps n’était rien d’autre que la saison de l’amour… de soi !

 

Saison universelle de lamour

Depuis toujours, le printemps est perçu comme la saison de l’amour. Et pour cause, la nature se réveille doucement et les animaux du monde entier se reproduisent. Mais le printemps est également la saison de la colère et de la mise en place. L’énergie autour de nous semble bouillonnante et l’on se sent facilement motivé pour entamer de nouveaux projets.

Outre cela, chez beaucoup de personnes, le désir de se mettre en couple se ressent rapidement avec la venue du printemps. Les balades, les cafés en terrasse, les visites de musées ou celles de vieux monuments sont toujours plus agréables lorsqu’on les partage avec une personne aimée. Et l’amour peut prendre une multitude de formes différentes.

Mais, et si cette année, les choses changeaient ? Si vous décidiez de reporter vos désirs d’amour… sur vous-même ?

 

Et si on cultivait lamour de soi ?

Les amours d’une vie sont toutes différentes. Pourtant, il y en a un qui peut aisément s’oublier sans pourtant jamais disparaître : l’amour de soi. Et c’est aussi ce pour quoi il est important de le cultiver. À tout âge et à toute époque de sa vie, l’amour de soi est le seul qu’il est possible de ne jamais perdre de vue pour peu qu’on le chérisse.

Mais alors qu’est-ce que l’amour de soi ?

L’amour de soi se définit par le « fait d’accepter et d’apprécier la personne que l’on est » selon l’Internaute. Autrement dit, c’est le fait de s’accepter entièrement et cela s’acquiert en général à terme d’un travail sur soi important, en apprenant à se connaitre grâce à une hypnothérapeute à Paris. Par ailleurs, l’amour de soi est essentiel dans l’équilibre personnel, puisqu’il suppose une indépendance affective et une autonomie émotionnelle. C’est grâce à l’amour de soi que l’on peut agir de manière efficace pour son propre bien-être.

 

Saimer au printemps

S’aimer au printemps n’est finalement pas si différent que s’aimer durant les autres périodes de l’année. Et pour cause, s’aimer au printemps, c’est finalement accepter qu’avec cette nouvelle saison, une nouvelle partie de notre vie débute.

Si le printemps est la saison de la colère dans la médecine chinoise, elle peut également être l’amorce d’un nouveau chapitre dans le livre de la vie. Et pour cause, le printemps est avant tout la saison du renouveau ! C’est donc l’occasion de faire le bilan des saisons dernières et d’entamer une nouvelle danse sur un sol de fleurs tout juste écloses !

 

Comment cultiver lamour de soi ?

L’amour de soi passe par différentes formes et divers exercices. Il est d’ailleurs possible de les appliquer au quotidien. Parmi eux, l’on retrouve notamment :

Être bienveillant envers soi-même : la première étape pour cultiver l’amour de soi, c’est d’apprendre à être bienveillant envers soi en toutes circonstances. Que cela soit dans une situation de succès ou d’échec, il est important de ne pas se juger. On ne se condamne pas pour ses faiblesses, on ne se dénigre pas devant une erreur ; vous êtes un être humain et vous méritez le respect et la compréhension.

Prendre soin de sa santé (mentale, physique, émotionnelle) : cela se traduit à travers le fait de ne pas hésiter à se faire passer en priorité lorsque vous en ressentez le besoin. Refuser une sortie au bar parce que vous avez besoin de vous retrouver seul.e pour vous détendre et vous ressourcer, c’est tout à fait légitime. En effet, se reposer est primordial, dormir grâce à une séance d’hypnose réduit les AVC.

Prendre soin de sa santé mentale et physique, finalement, c’est écouter vos besoins et prendre soin de votre corps et de votre esprit.  

Accepter qui l’on est : cela peut parfois paraître difficile voire insurmontable. Pourtant, s’accepter tel que nous sommes est encore le meilleur moyen de vivre sereinement. Car s’accepter, c’est ne plus donner –autant- de crédit à ce que peuvent penser les gens. C’est suivre de l’hypnose pour la confiance en soi à Paris pour croire en soi après l’acné, par exemple. S’accepter, c’est ne dépendre que de l’avis que l’on construit sur soi-même, et surtout, être en paix avec soi-même !

Entretenir son estime et soigner son ego : l’estime de soi, c’est la valeur que vous vous accordez. L’entretenir est alors le meilleur moyen de trouver une certaine indépendance en plus d’une totale liberté dans votre vie. Vous vous savez capable de tout faire puisque vous vous connaissez ! De même, soigner son ego permet de ne pas se sentir au-dessus de quelconque autre personne et donc, de trouver simplement votre place. Que celle-ci soit au cœur de différents cercles sociaux mais surtout avec vous-même.

Savoir se pardonner : savoir se pardonner est peut-être l’une des étapes les plus longues pour cultiver l’amour de soi. Et pour cause, si on accorde plus ou moins facilement son pardon aux autres, il est beaucoup plus délicat de se l’octroyer à soi-même. Une fois pardonné, vous vous sentirez néanmoins beaucoup plus léger/ légère et apte à vivre plus sereinement.

 

Saimer soi-même, est-ce aimer les autres ?

Cultiver l’amour de soi, c’est parfois également cultiver l’amour des autres et celui pour son entourage. En effet, l’amour de soi est une des formes de l’amour qui permet d’en englober plusieurs autres. On nous a souvent répété qu’il faut s’aimer soi-même avant d’aimer les autres, c’est pour cette raison que beaucoup de femmes décident de rester célibataire à vie sans jugement grâce à l’hypnose comme thérapie à Paris.  Mais est-ce que l’un empêche vraiment l’autre de se produire ? Et s’il était possible qu’aimer les autres puisse nous aider à nous aimer nous-mêmes ?

Sous les couches froides et dures de l’hiver, l’amour des autres peut être un véritable réconfort. Faut-il alors stopper ces amours au profit d’un printemps éclairé sur votre personne ? Peut-être tout est-il finalement question d’équilibre. Aimer les autres, leur apporter du réconfort, de la distraction, du soutien ou des fleurs –après tout c’est le printemps !- tout cela peut encourager l’amour de soi aussi.

 

« Un mot aimable est comme le printemps »

Proverbe russe

 

Finalement, l’amour, sous toutes ses formes délicates et précieuses, n’est-il pas le meilleur des moteurs pour se dépasser ? Pour se découvrir ? Et pour tenter, jour après jour, de trouver l’équilibre parfois fragile qui nous rendra heureux ?

 

En quelques mots…

Cultiver l’amour de soi est délicatement fastidieux. Certains jours seront d’ailleurs plus simples que d’autres. Et si le printemps est souvent perçu comme étant la saison de la colère, il est également propice à de nombreux changements. Alors pourquoi ne pas commencer à croire en vous et à vous aimer ?

De mon côté, je suis Charlotte Vallet, hypnothérapeute et experte en neurosciences à Paris. J’y propose d’ailleurs des séances d’hypnose tout comme des soins du corps, comme le drainage lymphatique Renata Franca ou le drainage du visage.

Il est possible de prendre rendez-vous directement via  Doctolib.

Vous pouvez en apprendre davantage sur moi en écoutant le podcast dans lequel j’ai été interviewée ou en écoutant mon podcast Combattantes.

Enfin, je propose également des retraites bien-être qui permettent de se (re)découvrir loin des routines et tracas du quotidien. Pour en savoir plus, c’est par ici : https://www.charlottevallet.fr/produit/retraite-nouveau-depart-renaissance-normandie/

Revenir au Blog

Partager :

Laisser un commentaire

Autres articles