L’acné ne dure pas… elle est passagère, croyez-en vous !

18 mars 2022 - 0 commentaires

L’acné touche beaucoup de personnes, et ce, dès l’adolescence. Se répartissant sur le visage, le cou et parfois le dos, l’acné est souvent perçue comme une tare dont on peine à se débarrasser… jusqu’à penser que cela n’en finira jamais ! Alors pourquoi l’acné dure parfois des années ? Finit-elle toujours pas disparaître ? Et quelles « blessures » peut-elle laisser après être partie ? Zoom sur cette inflammation des glandes sébacées qui peut causer parfois plus de dommages que ce qu’elle laisse paraître à la surface de l’épiderme.

 

Quest-ce que lacné ?

Dans un premier temps, il est important de distinguer l’acné adolescente, dite juvénile, et l’acné chez l’adulte, appelée acné tardive. Si la première touche plus de la moitié de la population de plus de 15 ans, la seconde elle, est plus rare et touche de plus en plus les adultes de plus de 25 ans. Par ailleurs, les femmes adultes sont davantage touchées par l’acné que les hommes.

Mais qu’est-ce que l’acné ? Elle se définit comme étant une maladie de la peau due à l’inflammation des glandes sébacées. Ces glandes sont situées à la base des poils, sous la surface de la peau. Elles jouent plusieurs rôles, notamment pour l’hydratation de la peau en plus de lutter « contre les bactéries par la sécrétion d’un liquide gras qu’on appelle sébum ». Il existe différentes sortes d’acnés :

  • Acné juvénile polymorphe (acné chez l’adolescent) ;
  • Acné inflammatoire chez l’adulte ;
  • Acné kystique ;
  • Acné hormonale.

Depuis de nombreuses années, les dermatologues constatent par ailleurs une recrudescence des cas d’acné, tant chez l’adolescent que chez l’adulte ; chez les premiers, ils viennent de plus en plus tôt pour se faire traiter ; chez les seconds, la moyenne d’âge augmente de manière significative.

 

Un désagrément passager

Malgré la durée de la présence de l’acné chez une personne, rassurez-vous, est passagère. Comme beaucoup de choses, elle dépend aussi des causes qui la provoquent et peuvent l’accentuer. Dans le cas de l’acné, que celle-ci soit juvénile ou tardive, il y a des éléments qui peuvent l’exacerber. C’est notamment le cas de :

  • Problèmes hormonaux ;
  • De stress ;
  • De la pollution ;
  • Du tabac ;
  • De certains cosmétiques utilisés ;
  • De l’alimentation, surtout si elle est trop sucrée ;
  • D’une contraception mal adaptée chez les femmes.

De même, certains facteurs favorisent l’acné chez l’adulte, comme :

  • Des antécédents familiaux ;
  • Des déséquilibres hormonaux ;
  • La consommation excessive de tabac, qui décuple l’acné ;
  • Un changement de contraception ;
  • Ou encore une alimentation déséquilibrée, ou déficitaire de fruits et légumes ou d’Oméga 3.

De même, il est important de noter que contrairement aux idées reçues, le soleil ne soigne pas l’acné naturellement. Et pour cause, même s’il permet de faire sécher les boutons, la peau apparait plus lisse au début. Mais ensuite, lorsque la peau sera moins asséchée –et elle le sera-, les glandes sébacées vont produire davantage de sébum encore. Autrement dit, le soleil, s’il est agréable dans un premier temps, finira par aggraver la situation de la peau et surtout l’acné.

Aujourd’hui, il existe de nombreux traitements qui permettent de prendre en charge l’acné très tôt, et de le faire s’arrêter tôt également. Il faut tout de même compter quelques années pour faire disparaître totalement l’acné juvénile, bien que cela n’écarte pas le risque que l’acné se manifeste de nouveau plus tard.

 

Qui peut causer des blessures dans le temps

L’acné, même une fois que vous en êtes débarrassés, peut laisser des séquelles. Bien entendu, il y a parfois des cicatrices plus ou moins visibles sur les zones ayant été infectées dans le passé (visage, cou et dos notamment). Mais plus encore, c’est le rapport à soi-même qui peut en être déséquilibré ou totalement voler en éclat. Et pour cause, si l’acné est prise en charge de plus en plus tôt notamment chez les adolescents, c’est aussi parce qu’il règne dans notre société un certain rapport à la beauté et aux normes de beauté qui évolue. Une peau lisse et sans défaut côtoie les discours de « au naturel », ce qui peut tronquer le rapport à soi lorsqu’on est encore en pleine recherche de soi, et surtout, en pleine construction de soi.

Chez l’adulte, cela peut également faire naître un sentiment de honte, car ces cicatrices sont dues à une période difficile de l’adolescence ou de la vie –pour l’acné tardive. Psychologiquement, le fait que l’acné soit davantage éprouvée par des personnes adolescentes peut également causer quelques troubles quant au rapport à soi, allant jusqu’à la crainte de ne pas être pris au sérieux en tant qu’adulte.

Ainsi, si l’acné laisse parfois des traces visibles sur le corps, ce sont surtout les traces psychologiques qui sont difficiles à surmonter. Il est possible de gagner en estime de soi grâce à l’hypnose.

 

Reprendre confiance après lacné !

Mais il ne faut pas désespérer ! L’acné s’en va, et les cicatrices se traitent aussi. Ce qui est important, ce ne sont pas les marques que votre peau vous montre tous les jours dans le reflet du miroir ; c’est surtout le regard que vous portez sur elles. Et si au lieu de les voir comme un renvoi incessant à une période difficile, vous les considériez comme une victoire contre l’acné, une nouvelle ère qui commence ?

Se connaître à travers son propre regard avec une hypnothérapeute à Paris devrait être l’importance première de tous, celle qui devrait supplanter les « on-dit ». Même si cela paraît difficile, il est possible, au terme d’un travail sur soi important, de passer au-dessus, pour simplement profiter de ce nouveau temps qui s’ouvre devant vous : l’acné est derrière, et même si des précautions sont de mises notamment par rapport au soleil, vous ne souffrez plus de l’acné !

 

Ainsi, l’acné peut se déclencher tant chez les adultes que chez les adolescents. Pour autant, elle n’est pas infinie dans sa durée. Il existe de nombreux traitements et de soins qu’il est possible de faire, tant pour venir à bout de l’acné que pour atténuer les cicatrices que sa disparition laisse à la surface de l’épiderme. De même, l’acné n’est pas une malédiction ; elle passe un jour, disparaît dans les souvenirs, et finit par laisser place à de plus beaux jours devant vous !

Je suis Charlotte Vallet, hypnothérapeute à Paris et experte en neurosciences. En plus de l’hypnothérapie, je propose également des soins thérapeutiques du corps, comme le drainage lymphatique ou le drainage du visage.

Vous pouvez prendre rendez-vous sur Doctolib.

Vous pouvez en apprendre davantage sur moi en écoutant le podcast dans lequel j’ai été interviewée ou en écoutant mon podcast Combattantes.

De même, j’organise également des retraites bien-être au plus proche de la nature, qui permettent de se (re)connecter à soi et de s’éloigner des soucis de quotidien. Pour en savoir plus, c’est par ici : https://www.charlottevallet.fr/produit/reconnexion-puissante-en-pleine-nature/

 

 

Revenir au Blog

Partager :

Laisser un commentaire

Autres articles