Y a-t-il un cycle dans l’amitié ? Pourquoi vouloir ‘rompre’ avec certaines personnes ?

24 décembre 2021 - 0 commentaires

Il y a quelques années, Frédéric Beigbeder écrivait que l’amour dure trois ans. Et si l’amitié avait aussi une date de fin ? L’amitié est souvent mieux vue que l’amour, mais elle reste rationnellement un lien entre deux personnes qui peut subir des écueils. Toutes les amitiés sont-elles saines ? L’amitié suit-elle un cycle, tout comme la vie ? Et si c’est le cas, a-t-elle systématiquement une date de fin ?

 

Le sentiment d’amitié : un feu d’artifice qui apporte de la joie

L’amitié est un sentiment bien vaste qu’il est difficile de définir. Source de joie incommensurable, de rires, de tristesse parfois, synonyme d’évolution… les amitiés sont tout aussi uniques que les personnes qui la composent. Car pour être amis, il faut être au moins deux.

Woah ! J’ai vu que tu écoutais aussi Queen, je suis fan ! Je te prêterais le DVD du live, si tu veux…

D’un instant à l’autre, c’est un point commun, un détail, un partage, un acte de bonté… et tant d’autres choses encore qui peuvent lier deux personnes. Pour savoir combien de temps cela va durer, il va dépendre de tant et tant d’éléments. Quelques semaines, une année entière ou des décennies ? L’amitié demeure surtout un lien social qui s’entretient malgré les conditions (lieux de vie différents, écoles différentes…etc.).

Car contrairement à l’amour, l’amitié n’a aucune contrainte. Elle ne demande pas de contrepartie, elle est plus libre et se révèle surtout un support sans failles. Si elle peut subir les aléas de la vie et des événements qui y surviennent, l’amitié semble pourtant avoir, dans les consciences collectives, un socle bien plus fort. Alors trouver les bons amis, est-ce vivre une existence moins pénible ? Et comme le chantait Freddy Mercury lui-même…

You make me live, whatever this world can give to me…

 

Les cycles de la vie

Mais malheureusement, comme dans tout ce qui fait partie de la vie, certaines choses finissent par passer. Et les amis ne font pas exception. Si vous aviez l’habitude de vous voir tous les jours en cours ou au travail, il est possible que changer de voie vous éloigne alors de l’ami en question.

On s’enverra des  lettres ? Et on s’appellera le week-end, oui… Promis ?

Mais n’est-ce pas ça, la vie ? Une succession de relations amicales qui varie, change, évolue… comme, nous finalement. Et puis, nos besoins d’amitiés ne sont pas les mêmes au fils des ans. C’est aussi ce pourquoi il est parfois plus simple de se faire des amis quand on est enfant plutôt qu’à l’âge adulte. Il est donc tout à fait naturel que certaines relations s’éteignent, par choix ou par les fatalités que la vie fait parfois peser sur nous.

 

Combien de temps dure l’amitié ?

allait alors émettre une date de durée, il s’agirait des fameux trois ans. Non pas que ce soit un rallye et que la finalité des trois premières années en soit la ligne d’arrivée, mais bel et bien que trois ans d’amitié, c’est un « cap » à passer. Et pour cause, en trois ans, il peut se passer de nombreuses choses. Dans un monde sans cesse changeant et dans lequel le mouvement n’a de cesse de se prolonger, s’éteindre, ressusciter… les trois ans permettent de couvrir quelques aléas de la vie. De quoi avoir le temps de comprendre sur quelles personnes vous pouvez vraiment compter, notamment.

Par ailleurs, les amitiés, tout comme toutes les autres relations sont susceptibles d’évoluer et de changer. Et c’est tout aussi naturel ! Parfois elles s’éteignent, et parfois, leur flamme reste allumée pendant encore des années. En réalité, tout dépend de la  façon dont vous êtes avec l’autre, et la façon dont l’autre est avec vous. Chaque relation est unique, y compris en amitié !

Certains de mes amis sont des amis de longue date que je ne vois pas tous les jours. D’autres, au contraire, je les rencontre plusieurs fois par semaines. Sommes-nous moins amis avec les premiers qu’avec les seconds ? Absolument pas ! Car chaque personne a des besoins amicaux différents, et surtout, différentes façons de vivre et d’expérimenter l’amitié !

Tu as vu Léa récemment ? Marie m’a dit qu’elle allait bientôt déménager. On ira l’aider !

 

La fin (involontaire) d’une amitié

Et puis parfois, les amitiés se terminent. Parce qu’elles n’ont plus rien à offrir ou parce qu’aucun des deux partis ne veut plus investir de temps et de tendresse dedans. Ce sont des choses qui arrivent, et qu’il faut parfois laisser aller pour qu’une prochaine rencontre ait lieu. Car c’est souvent lorsqu’on s’y attend le moins… que surviennent les plus beaux événements !

Un déménagement à l’autre bout du pays, un changement de voie au travail, une dispute qui ne se résout pas… Nombreuses sont les raisons qui peuvent mener une amitié à son terme. Et la rupture amicale peut parfois être bien plus douloureuse qu’une rupture amoureuse…

A qui vais-je confier mes secrets ? Avec qui je vais pouvoir aller flâner au parc les dimanches matins ?

Et à d’autres moments de nos vies, il y a ces amis qui réapparaissent et disparaissent. Parce qu’ils ou vous deux êtes très occupés, vous ne vous voyez pas beaucoup. Mais de petites attentions comme des appels durant l’année vous font comprendre que l’amitié n’est pourtant pas partie. Au contraire, elle demeure au péril même du quotidien.

 

La fin volontaire d’une amitié

A contrario, il peut y avoir des amitiés qui, lorsqu’elles se finissent, ôtent d’un poids. Parce que si la toxicité est souvent évoquée dans les relations amoureuses, elle peut tout aussi bien s’établir dans une amitié. Et pour parvenir à se défaire d’une telle emprise… c’est parfois bien rude (mais pas impossible !).

Courage et force sont nécessaires pour parvenir à faire prédominer les comportements toxiques qui vous font du mal au-dessus des souvenirs partagés. Parce qu’un ami toxique est un ami, il est souvent compliqué de lui faire comprendre que votre relation ne vous convient plus. Pire encore, qu’elle vous fait du mal. Et se débarrasser d’une personne toxique, peu importe le lien qui existait avant, est toujours une bonne solution !

Après tout, les amis doivent être présents dans les bons et les mauvais moments… et ne pas créer les pires. Et comme le disait Freddy Mercury…

The show must go on !

 

Ainsi, l’amitié est compliquée à vraiment définir. Pour certains, cela passe à travers une présence physique, des sorties au ciné hebdomadaires, ou encore une écoute sans failles. Chacun a sa propre définition car chacun la vit différemment. Et c’est aussi ce qui fait partie de la joie des liens humains ! L’on retrouve néanmoins l’idée du cycle dans l’amitié. Un début, un milieu et une fin. Et ce, que l’amitié ou non soit toxique, elle peut, à tout moment, prendre fin. Ce qui n’est ni une règle immuable, ni une fin en soi ; quand une porte se ferme…

En revanche, après avoir mis fin à une relation avec une personne toxique, il est parfois important de prendre du temps pour soi. Se reconstruire, se poser, réfléchir… et se libérer des traumatismes qui auront pu être causés. Au besoin, il est possible de se tourner vers des soins comme l’hypnose ou les soins du corps pour prendre soin de soi.

Hypnothérapeute et experte en neuroscience à Paris, je propose des séances et des soins thérapeutiques du corps tels que le drainage lymphatique et le drainage du visage.

Il est possible de prendre rendez-vous sur Doctolib.

Et vous pouvez en apprendre davantage sur moi en écoutant le podcast dans lequel j’ai été interviewée ou en écoutant mon podcast Combattantes

Délier vos relations toxiques, ça peut aussi passer à travers une reconnexion à soi. Dans ce cadre-là, j’organise des retraites qui permettent de ses découvrir, se reconnecter, se comprendre, s’aimer et surtout, tendre au bien-être à travers le partage et la bienveillance. N’hésitez pas à aller voir, et peut-être nous retrouverons-nous proches du bonheur (et du Mont Saint-Michel !). https://www.charlottevallet.fr/produit/reconnexion-puissante-en-pleine-nature/

 

Revenir au Blog

Partager :

Laisser un commentaire

Autres articles