Cette phrase, on l’entend bien trop souvent !

La négativité se balade dans tous les sens dans notre cerveau comme un véritable électron libre. D’ailleurs, pourquoi pensons-nous plus facilement négativement que positivement ?

La cause ? La peur d’être déçu ou d’échouer

La négativité est une manière de construire un mur entre la réalité vécue et son interprétation future. Je m’explique. Face à une situation vécue, on a tendance à vouloir imaginer la suite, de façon négative, afin d’éviter tout risque que la situation ne corresponde pas à nos attentes et qu’elle résulte dans notre esprit un sentiment de tristesse.

Par exemple, après un entretien d’embauche même si celui-ci s’est bien passé, certaines personnes vous diront : « je ne vais pas être accepté, c’est sûr ». Dans cette situation, le problème est le suivant. Par peur que la situation soit mauvaise, la personne préfère dès le départ être négative ainsi elle s’éloigne de tout échec susceptible d’être occasionné. Inconsciemment, elle s’attache à se dire qu’elle n’attend rien en retour.

Penser en ce sens, n’aide pas à mieux vivre

La situation peut, en effet, s’avérer mauvaise mais dans ce cas, mais la déception sera la même. Ainsi, penser positivement possède de véritables bienfaits pour le corps et l’esprit ! Et c’est en ce sens que l’on devrait tous appréhender le quotidien.

Be the first to write a comment.

Leave a Reply