Deuil et hypnose : une aide douce et solide

23 septembre 2022 - 0 commentaires

De près ou de loin, le deuil est toujours une étape douloureuse, amère et surtout, qui nous apparaît comme injuste. Mais s’il n’est pas fait correctement, le deuil peut alors devenir cette brèche en vous, par laquelle s’insinuent de nombreux mots au quotidien. Tristesse, colère, déni… parfois allant jusqu’à un état de dépression. Pour toutes les personnes qui ne parviennent pas à terminer leur deuil, qui ont du mal à en prendre conscience ou tout simplement, qui souhaitent guérir un deuil en profondeur, c’est possible. Et cela peut alors passer par de l’hypnose.

 

Qu’est-ce que le deuil ?

Si on a tous déjà entendu parler du deuil, nous ne l’avons pour autant pas tous vécu – et encore moins de la même manière. Selon le Larousse, le deuil désigne le décès d’un être humain ; la douleur causée par le décès d’un être humain ; ainsi que l’ensemble des cérémonies et de l’apparat lié au décès d’un être humain.

Mais c’est aussi bien plus que cela. Plus que le deuil, l’accent devrait être mis sur le fait de « faire son deuil ». Car il ne s’agit pas d’une étape, mais bel et bien d’un processus entier qu’il faut traverser à son rythme. Il y a la douleur de l’être parti, mais également l’ignorance de savoir comment vivre sans cet être.

Il est dit que le deuil est un processus à faire en cinq étapes :

  • Le déni, le choc ;
  • La colère ;
  • La négociation ;
  • La dépression, la tristesse ;
  • L’acceptation.

 

Les différents types de deuil

Il existe par ailleurs, selon le DSM-5, différents deuils.

Le deuil « normal » :

C’est un deuil qui se déroule en seulement trois phases. D’une première part, la présence du choc est bien ressentie. La deuxième phase n’est pas la colère mais la dépression. Celle-ci peut durer plusieurs mois avant que la phase d’acceptation n’y succède. Enfin, le quotidien est réinvesti et la personne endeuillée parvient à passer outre la douleur pour vivre. En général, le deuil normal n’excède pas un an.

Le deuil compliqué :

Celui-ci est un peu plus long et persistant pour la personne qui le traverse. Les symptômes du deuil – autant physiques que mentaux – sont forts et débouchent en général sur une incapacité à vivre de manière fonctionnelle au quotidien. Autrement dit, ces symptômes sont forts, tenaces et possèdent un impact sur le quotidien. Si le deuil compliqué n’est pas pris en charge aux premiers symptômes (poussées de chagrin, déni profond et long, souvenirs intrusifs et réguliers…etc.) il peut alors précéder une dépression. Le deuil compliqué s’étend au-delà d’un an.

Le deuil pathologique :

Répertorié comme un véritable trouble psychiatrique, le deuil pathologique possède des caractéristiques propres et précises. À un déni profond viennent s’ajouter parfois des éléments qui relèvent du « délire ». De plus, une dépression profonde peut s’installer, ainsi que des comportements relevant de la bipolarité, des hallucinations ou encore des addictions. Enfin, le deuil pathologique perpétue un état de mal-être et de souffrance qui peut également entraîner des conséquences physiques telles que des ulcères ou un cancer.

Qu’importe le deuil que l’on subit, il est possible de pouvoir s’en sortir. L’hypnose peut notamment être une aide précieuse pour traverser ce processus et éviter qu’il ne dure trop longtemps et ait un impact radical sur votre vie.

 

L’hypnose pour alliée

C’est dans les années 1980 que l’hypnose est envisagée comme une aide dans le traitement du deuil. Il est important de noter que l’hypnose ne suffit pas à elle-seule. Elle apporte simplement une aide afin de mieux vivre son deuil et de retrouver la sérénité après la perte d’un être cher. Les premières recherches sur l’hypnose et le deuil sont faites pour aider les vétérans du Vietnam à surmonter les pertes subies.

En 1988, une étude américaine met en lumière l’efficacité de l’hypnose pour passer d’une phase de deuil à une autre. C’est alors une nouvelle voie qui s’ouvre pour les personnes rencontrant des difficultés à vivre le deuil. Cependant, les études ont été réalisées sur un faible nombre de patients. Aussi il n’est pas possible d’en faire une généralité.

Ce qui est certain, en revanche, c’est que l’hypnose représente une prise en charge thérapeutique intéressante dans le processus du deuil ; elle apaise, aide à reprendre sa vie, apporte sérénité et recul sans pour autant effacer les sentiments ressentis par la personne endeuillée.

L’hypnose est une alliée douce mais solide pour traverser un deuil.

 

Les bienfaits de l’hypnose dans le traitement du deuil

L’hypnose apporte ainsi les clefs qui se cachent en vous afin que vous puissiez gérer au mieux cette période d’inaptitude qu’est le deuil. Si l’hypnose ne guérit pas le deuil ni la disparition subie, elle travaille surtout sur l’acceptation de l’événement en question. Plus encore, les séances d’hypnose permettent :

Le traitement des souvenirs :

Un deuil peut être très traumatisant, tant dans la façon de le vivre que dans les mauvais souvenirs qui peuvent surgir. L’hypnose est un travail direct avec l’inconscient, et peut ainsi parvenir à traiter les conséquences de ces mauvais souvenirs comme le stress ou l’anxiété. Dans le cas du deuil, l’hypnose permet de se reconcentrer sur les bons souvenirs de la personne disparue. Dans le cas d’une longue maladie, d’un suicide ou de violence, cela permet de s’émanciper en retrouvant un cadre serein pour le processus du deuil.

Un travail sur le lien :

Le relation avec le défunt peut être de toute nature possible. L’hypnose permet donc de travailler, également, sur la relation avec le défunt. Lorsque la personne n’est plus là, l’acceptation du changement de la relation peut être difficile à ressentir. L’hypnose offre alors un cadre dans lequel accepter le changement de relation. Plus encore, l’hypnose permet également de ne pas laisser les regrets, la culpabilité ou les sentiments bloqués prendre de la place et prolonger la période du deuil et un possible mal-être associé. De même, l’hypnose peut opérer une libération des émotions ainsi que des modifications de représentations. Dans le cas du deuil, cela permet de travailler sur un pardon symbolique, nécessaire pour l’acceptation d’une perte.

La libération des émotions :

Le deuil est source de nombreuses émotions. Parfois ces émotions sont inconscientes. C’est alors que l’hypnose incarne une nouvelle aide afin de s’en libérer. En effet, si la colère et la tristesse font partie du deuil, la culpabilité ou les regrets peuvent s’avérer être de réelles entraves au processus de deuil. De plus, ces émotions inconscientes peuvent être source de comportements inadaptés qui rendent la vie plus difficile encore. Les croyances limitantes peuvent alors se multiplier, un schéma de tristesse peut se mettre en place jusqu’à mener à une dépression.

Ainsi, l’hypnose permet un travail en profondeur sur ces émotions. Quelles soient conscientes ou inconscientes, l’hypnose les libère pour un deuil plus serein, pour que ce dernier ne soit pas entravé ou prolongé.

 

En quelques mots…

Ainsi, l’hypnose est un très bon outil qui permet de se reconnecter à soi au travers des méandres de la tristesse. Le deuil n’est jamais une période joyeuse mais il est possible de la traverser avec paix et bienveillance. Pour vous libérer des attaches de la colère, des regrets ou tout autre sentiment qui va prolonger le deuil, vous pouvez vous tourner vers l’hypnose.

Hypnothérapeute et experte en neurosciences, en EMDR et en soins énergétiques, vous pouvez retrouver mes prestations d’hypnose en séance simple ou par forfait.

Il est également possible de combiner l’hypnose et les LED ; pour prendre soin de son esprit et de sa peau !

Depuis peu, c’est à Nouvelles, cabinet situé au 87 Bis Avenue de Wagram, 75017 Paris que vous pourrez trouver des séances d’hypnose, des soins pour se recentrer sur soi et s’émanciper des émotions néfastes et limitantes.

N’hésitez pas à prendre rendez-vous, que ce soit par Doctolib ou directement par téléphone au 06.85.45.84.83.

Chez Nouvelles, ce qui m’importe, c’est d’aider toutes les femmes à s’émanciper.

Vous pouvez aussi en découvrir plus sur moi en écoutant le podcast dans lequel j’ai été interviewée ou en écoutant mon podcast Combattantes.

Revenir au Blog

Partager :

Laisser un commentaire

Autres articles