Comment réussir à s’émanciper d’un système éducationnel qui ne nous convient plus ?

26 novembre 2021 - 0 commentaires

Politesse, mathématiques, respect, histoire-géographie… voilà tant de choses que l’on apprend lorsqu’on est encore enfant. Et en tant que tel, l’on ne comprend pas toujours ce qui est bon pour nous, ou non. Pour x ou y raisons, il arrive bien souvent que l’on fasse le choix de prendre un chemin détourné plutôt que la voie rapide afin de parvenir à grandir et trouver sa vocation, ou sa passion. Parce que l’école ne convient pas à tout le monde, parce que certaines valeurs sont parfois bafouées dans le cadre familial, il est important de pouvoir s’émanciper d’un système éducationnel lorsque  celui-ci ne convient plus. Mais comment faire ?

 

Le système éducationnel, définition et origines

En France, l’école est aujourd’hui laïque et obligatoire jusqu’à seize ans. Depuis la loi de Jules Ferry en 1882, l’école est un lieu où les enfants doivent se rendre afin d’apprendre certaines bases qui pourront servir une fois dans le monde du travail, et dans la société en tant qu’individu adulte et travailleur. Si les nuances de ces lois se sont établies au fil des siècles, il demeure que l’école est une case par laquelle, en France, tous les enfants passent.

Mais plus largement, le « système éducationnel » comprend également les méthodes d’éducation des enfants par leurs ascendants (qu’il s’agisse des parents ou des grands-parents, d’un oncle, d’une tante… etc.). Autrement dit, le système éducationnel comprend tout autant la manière dont les écoles délivrent les enseignements et les programmes scolaires, que la façon dont les parents peuvent transmettre des valeurs et des normes à leur progéniture.

C’est aussi à partir de ce système que vient parfois, pour l’enfant tant que pour les parents, le choix d’émanciper, de séparer l’enfant du système éducationnel.

 

Le choix des parents ou de l’enfant concernant l’école

Très tôt, il arrive que des parents fassent le choix de ne pas laisser leur enfant dans la jungle d’une école comme on la connaît. Pas de cours de récréation, mais d’avis de professeurs non plus, et surtout, moins de risque de harcèlement. Qu’ils s’orientent vers les cours à domicile ou par correspondance, le fait est que les enfants prennent le temps de comprendre et d’apprendre.

Dans le cas de l’école, les choses sont un peu différentes. Selon ce qui s’y passe, les enfants peuvent tout à fait trouver leur place comme ils peuvent rapidement se sentir dépassés, délaissés ou complètement en marge des autres. Qu’ils décident de se mettre à l’écart d’eux-mêmes ou bien qu’ils y soient mis par autrui, le résultat est le même : l’école devient une source de frustration et de peur.

Il arrive enfin, dans certains cas, que l’enfant comprenne que le modèle de l’école et la façon d’apprendre ne lui conviennent tout simplement pas. Dans ce cas, l’enfant peut alors faire la demande à ses parents de pouvoir trouver une solution plus adaptée. Jusqu’à un certain niveau, les parents n’étant pas professeurs mais relativement pédagogues peuvent prendre en charge l’éducation de leur enfant. Mais arrivé à une certaine classe (secondaire, par exemple), il faudra trouver une solution plus adaptée. Les cours par correspondance en sont une, notamment.

 

La décision d’un enfant pour s’émanciper d’une façon de penser

Par ailleurs, quel que soit le système éducationnel qui ne convient pas à l’enfant, il est important qu’il puisse s’en détacher. Il existera toujours des voies parallèles, des chemins de traverse, des routes plus longues et plus dures, mais parfois plus adaptées. L’important est de comprendre que l’enfant n’est pas nul, bête, ou inattentif ; mais que le système tel quel ne lui parle pas, ne le touche pas, ne parvient pas à l’intéresser.

De plus, si jamais l’enfant exprime le besoin d’apprendre de nouvelles choses, il existe de nombreux autres supports qui permettent d’apprendre avec plus de facilités. Car les méthodes d’apprentissage sont multiples et variées, il ne peut exister un seul modèle éducationnel qui soit en mesure de convenir à tout le monde.

Ainsi, écouter un enfant semble essentiel. Les enfants ne mentent pas, ils disent ce qu’ils ressentent si on leur en donne l’occasion. Autrement, ils apprennent simplement à se construire sur ces bases légèrement bancales, et cela les suit ensuite dans la vie adulte. Et si l’enfant comprend rapidement ce qui ne lui convient pas sans savoir pourquoi, l’âge et l’expérience lui apportent la sagesse d’intégrer que parfois, les valeurs qu’on lui transmet ne lui conviennent pas.

 

Les sources d’apprentissage autres que l’école et la famille

Exceptés l’école et le cadre d’un foyer, il existe de nombreuses autres méthodes pour parvenir à s’instruire, se construire et se pousser sur de nouvelles voies de réflexion. Parmi elles, l’on retrouve :

Lire : si le concept est évident, ce que l’on ignore beaucoup, c’est que même un livre de fantasy permet d’apprendre de nombreuses choses. En lisant, et sans s’en rendre réellement compte, le cerveau comprend de nouveaux mots, assimile les orthographes, et la lecture permet d’enrichir le vocabulaire. Si de surcroît, le livre est un livre d’apprentissage ou qui pousse à la réflexion comme un livre de développement personnel ou bien de philosophie, le cerveau intègre également de nouveaux cheminements de pensées et développe la logique. Enfin, n’importe quel livre permet de nourrir l’imagination, et par extension, la créativité !

Cinéma : tout comme les livres, le cinéma et les séries peuvent être une source d’apprentissages très intéressante ! En effet, selon les sujets traités et abordés dans certains films, il est possible de développer son champ de connaissances.

Les arts en général : lecture ou écriture, cinéma ou photographie, il est possible de s’enrichir culturellement grâce aux arts existants. Ils développent une certaine sensibilité, apprennent des éléments historiques parfois passés sous silence dans certains cours d’histoire, et offrent aussi la possibilité de mieux se connaître.

Les cours par correspondance : ils ont été évoqués plus haut, mais ils représentent bien souvent une porte de sortie au système éducatif très intéressante. Notamment dans le supérieur, les cours par correspondance permettent de choisir une voie qui nous correspond vraiment, et surtout, des voies « parallèles » qui ne sont pas forcément proposées dans un cadre scolaire traditionnel –il n’y a pourtant pas de sot métier ! Ils demandent cependant une certaine autodiscipline et une grande motivation pour être menés à bien. Mais si le sujet nous plaît… la motivation et la discipline viennent naturellement !

Voyager : c’est sûrement la meilleure solution pour apprendre de nouvelles connaissances. Qu’elles aient une portée culturelle, humaine, sociale, ou intellectuelle, le voyage forge une personne et lui permet la tolérance et l’empathie. Découvrir comment est « l’ailleurs » au-delà de l’idée qu’on s’en fait permet également d’acquérir patience, humilité, et bienveillance. Des valeurs qui ne sont pas toujours transmises dans le cadre familial… !

Ne pas rester sur ses acquis : la chose la plus importante pour apprendre de nouvelles choses est sûrement de ne jamais rester sur ses acquis. Bien qu’ils soient très confortables, il est essentiel d’être toujours ouvert à l’avis contraire au sien, et surtout, d’admettre que parfois, il est possible de se tromper. Si l’Homme évolue tout au long de sa vie, bien heureusement, sa pensée en fait de même !

Les réseaux sociaux : si cela peut paraître un peu contre-productif, il existe pourtant bel et bien de nombreux comptes d’information sur les réseaux-sociaux qui permettent d’apprendre de nouvelles choses. La technologie est après tout un outil de notre siècle, autant l’utiliser à bon escient !

Les amis : pour un enfant, c’est le premier lien social extérieur à la famille. Ce lien social est important, puisqu’il lui permet alors de comprendre, envisager une autre façon de procéder. Si certaines valeurs sont similaires d’une famille à l’autre (respect, politesse…etc.), d’autres peuvent changer. En observant les différents fonctionnements des familles de ses amis, l’enfant pourra également assimiler que d’autres voies existent, et qu’un parent peut parfois se tromper.

 

Ainsi, il existe de nombreuses façons d’apprendre de nouvelles choses, au-delà même de ce que l’école ou le cadre familial peut transmettre. L’être humain évolue, change, se trompe et réussit parfois. Mais ce qui est beau, c’est qu’à sept ans comme à soixante dix-sept ans, l’apprentissage de la vie n’est jamais totalement fini. Alors si le système éducationnel ne permet pas l’épanouissement pour tous, nulle inquiétude. Il existe des chemins détournés, des routes moins empruntées, qui sont tout aussi honorables.

S’émanciper d’un système qui ne nous convient pas demande une certaine force, car tous les moments ne seront pas simples. Il s’agit de se choisir soi, et son futur. Et nul doute que lorsqu’on erre pendant un temps indéterminé sur les voies rapides de la connaissance basique, les autres routes autour restent bien en place. Il n’est donc jamais trop tard pour bifurquer !

Besoin de faire le point, de vous recentrer, de vous alléger de certaines angoisses avant d’emprunter une nouvelle voie ? Hypnothérapeute et experte en neurosciences à Paris, je propose également des soins thérapeutiques du corps, comme le drainage lymphatique et le drainage du visage. vous pouvez naturellement prendre rendez-vous sur Doctolib.

Vous pouvez en apprendre davantage sur moi en écoutant le podcast dans lequel j’ai été interviewée ou en écoutant mon podcast Combattantes.
Et puisque parfois, trouver sa voie passe par trouver sa voix, je propose des retraites bien-être depuis peu. Il y en aura différentes au cours de l’année, et elles permettent surtout de pouvoir se découvrir, se connecter à soi et s’apprendre toujours plus afin de connaître son « moi profond ». Ces retraites bien-être, https://www.charlottevallet.fr/produit/reconnexion-puissante-en-pleine-nature/ , sont un véritable chemin clair et accompagné pour toujours tendre à une paix intérieure et revenir dans son quotidien en ayant davantage de recul sur les soucis de la vie.

Revenir au Blog

Partager :

Laisser un commentaire

Autres articles