Comment réussir à prendre de la hauteur face aux irrégularités financières ?

31 décembre 2021 Vie

Les irrégularités financières peuvent survenir à n’importe quel moment. Un souci avec la voiture ? Une urgence qui nécessite un voyage et une petite somme à dépenser ? La perte de votre emploi ? Un ami qui ne vous a toujours pas remboursé ? Les causes d’irrégularités financières sont multiples et surtout très frustrantes. Dans un monde où l’argent est placé au centre de tout un système, il est parfois difficile de prendre du recul sur les difficultés financières qu’il peut entraîner et les soucis qui le suivent inévitablement dans son sillage.

 

L’argent, ou l’un des tabous ancrés les plus puissants

Le sujet de l’argent a tendance à déranger. Si dans d’autres pays comme l’Allemagne ou les Etats-Unis, dans lequel le fonctionnement fiscal est différent, les gens n’ont pas de honte à parler de leurs salaires, en France, on a encore du mal à dé-diaboliser ce sujet. Pourtant, l’argent ne devrait rien être d’autre qu’un sujet lambda, non ?

Et il est bien connu qu’en conservant ce qui nous ronge, ça n’améliore pas la situation. Et s’il était temps d’abolir le tabou qui règne en maître autour de l’argent, pour en faire un sujet de conversation lambda, et lui ôter un peu du pouvoir qu’il peut avoir sur nous ?

Et pour cause, si une chose est sûre, c’est que l’argent et sa nature irrégulière, éphémère et de passage dans nos vies peut parfois causer de terribles conséquences, tant au niveau psychologique que physique.

 

Les conséquences des irrégularités financières

Autant sur le corps que sur l’esprit, l’argent et les irrégularités qu’il traîne dans son sillage peuvent parfois avoir des effets dévastateurs sur nos quotidiens et nos biens-êtres. Parmi ces conséquences physiques, on retrouve notamment :

Une augmentation du stress :

À force de se préoccuper de l’argent ou encore de la gestion de celui-ci, le stress général peut monter en flèche. Très rapidement, la petite appréhension devient un vrai nuage noir dans le quotidien, et l’on se met à tout voir selon l’angle de l’argent. Combien vont me coûter ces courses ? Vais-je pouvoir payer mon loyer ? Et ce cadeau commun que nous devions faire… vais-je pouvoir y participer ? De plus, cette montée de stress et l’installation de celui-ci dans tous les aspects du quotidien (travail, loisirs, vie courante…) peut provoquer de plus importantes conséquences.

Perte de sommeil :

Une trop grande montée de stress voire un souci récurrent comme peut s’avérer l’être une crise financière sont tous les deux sources d’une perte de sommeil. Si une insomnie de temps en temps reste gérable, le problème peut néanmoins s’accumuler rapidement jusqu’à devenir une habitude nocturne ancrée et stable. Cela aura des effets sur le corps, comme un système immunitaire moins efficace, des pertes de mémoire, de motivation…etc.

Anxiété, voire dépression :

Si le stress et le manque de sommeil s’accumulent dans le temps, cela peut aussi mener à un état anxieux ou dépressif. Les problèmes semblent bien trop importants pour être surmontés, et peu à peu, c’est une spirale culpabilisante et douloureuse qui se matérialise.

À terme, ces symptômes peuvent également avoir de plus graves conséquences sur la santé, telles que des maladies comme l’hypertension, des ulcères ou des maladies cardiaques.

Il y a aussi des conséquences mentales et émotionnelles lorsqu’on se retrouve en détresse financières. C’est notamment le cas pour des effets tels que :

Perte d’estime de soi et de confiance personnelle :

Si le problème se prolonge dans le temps sans parvenir à se résoudre, à terme, la sensation de ne pas être à la hauteur, de ne pas être en « capacité de », ou encore de ne pas réussir, tout simplement, à le résoudre peut aussi peser sur votre moral. Emotionnellement, c’est une frustration qui grandit et invite le doute à vous faire croire que vous ne valez rien. L’estime de soi et la confiance personnelle reçoivent alors un uppercut dont il est difficile (mais pas impossible !) de se relever.

Diminution du bonheur :

Sans estime de soi et peu ou plus de confiance personnelle, le bonheur finit lui aussi par diminuer. Si ça peut sembler futile, les instants d’insouciance sont pourtant importants pour continuer de profiter de la vie et surtout, se sentir bien.

Irritabilité, colère, frustration :

À la place du bonheur, c’est la frustration, la colère et l’irritabilité qui s’installent et bloquent les autres émotions en prenant le pas sur elles.

Il est donc important de pouvoir se défaire de ces émotions néfastes, et de prendre suffisamment de recul pour traiter les difficultés pécuniaires comme n’importe quel autre obstacle de la vie : avec sérénité et pragmatisme.

 

Prendre de la hauteur : oui ! Mais comment ?

Rester rationnel devant la tâche :

Plus facile à dire qu’à faire, mais il est important de ne pas s’atteler aux problèmes financiers sans avoir au préalable pris le temps de rationaliser la chose. Et pour cause, si vous laissez vos émotions vous guider, c’est le meilleur moyen de laisser l’émotion décider de la solution, et parfois, ce n’est pas ce qu’il faut. L’argent est un sujet concret, il nécessite un peu d’émotion, mais surtout de la raison !

Etablir un plan ?

Le fait d’établir un plan de façon claire permettra de réduire le stress ou les angoisses que les problèmes financiers peuvent parfois déclencher. Stoppez l’endettement, payez comptant pour mieux vous reconnecter à la valeur de l’argent, voyez où vous pouvez économiser, même 5€… Rien n’est jamais trop si cela vous semble adapté.

Positiver :

Là encore, plus facile à dire qu’à faire ! Mais positiver est essentiel face aux problèmes de la vie. Et pour cause, l’argent, comme tous les autres soucis, viennent et passent. Se dire que ce n’est qu’éphémère vous laissera le temps de rebondir, et surtout, de trouver une solution. C’est aussi le premier pas pour pouvoir prendre de la distance face à la situation, et donc, pouvoir mieux raisonner. Et puis, devoir économiser pendant quelques temps, c’est aussi l’occasion de découvrir de nouvelles voies ! Pourquoi ne pas se pencher sur le concept de la seconde-main ?

Ne se fermer aucune voie :

Dans le cas où vous auriez perdu votre travail ou que vous manquez d’argent pour x ou y raisons, ne stressez pas ; c’est aussi l’occasion de vous trouver de nouvelles passions, de prendre du temps pour vous et pourquoi pas, d’explorer de nouvelles professions auxquelles vous n’aviez pas songé. Après tout, il n’y a pas de sot métier !

 

Si prendre de la hauteur face aux difficultés financières est parfois difficile car l’on se sent directement concerné, ce n’est pas non plus totalement impossible. Souvenez-vous de garder la tête froide, même quand les émotions qui courent sous la peau sont à chaud. Être un peu ric-rac de temps en temps n’est pas une fatalité, et ne mérite pas de se détruire la santé.

Si jamais, toutefois, le stress et les angoisses vous paralysent trop, il est possible de se tourner vers des médecines parallèles comme l’hypnose ou la méditation. Je suis Charlotte Vallet, hypnothérapeute et experte en neurosciences à Paris. Je propose également des soins thérapeutiques pour le corps comme le drainage lymphatique ou le drainage du visage.

Vous pouvez prendre rendez-vous sur Doctolib.

Vous pouvez en apprendre davantage sur moi en écoutant le podcast dans lequel j’ai été interviewée ou en écoutant mon podcast Combattantes.

Lorsque les problèmes s’accumulent et finissent par dénaturer complètement votre quotidien, il est peut-être temps de se retirer pour une retraite. Faire le point, s’éloigner et prendre du recul offre cette chance que représente le discernement, et un esprit clair et léger. Pour cela, j’ai récemment mis en place des retraites loin des villes, qui permettent de se recentrer : https://www.charlottevallet.fr/produit/reconnexion-puissante-en-pleine-nature/

 

Et puis…  l’argent ne fait pas le bonheur, mais vous, vous faîtes le vôtre !