Peut-on monter sa boîte sans argent de côté ?

26 novembre 2021 - 0 commentaires

Monter sa propre entreprise et se lancer dans l’aventure de l’auto-entreprise, c’est parfois une étape clé dans la vie. Changer de voie du tout au tout ou ne simplement plus dépendre d’un patron avec tout ce que cela implique, les raisons de se lancer sont multiples et variées. Mais comment parvenir à monter son entreprise sans que le projet ne se casse la figure avant même d’avoir pu être abouti ? Et surtout, comment se lancer lorsqu’on a zéro économie ?

 

Identifier son idéal et ce qui est possible

Monter sa propre entreprise, c’est une étape clé pour tout auto-entrepreneur. Mais bien souvent, entre le rêve et la réalité, il y a une multitude de lois et de règles qui empêchent de parvenir à l’exacte réplique de ce que l’on s’est imaginé. Alors comment procéder ?

Dans un premier temps, il est important de savoir pourquoi vous souhaitez vous lancer dans cette voie. Car selon les raisons qui vous motivent, vous pourrez déterminer ensuite la direction dans laquelle vous voulez vous aller et surtout, les conditions dans lesquelles vous le ferez – après tout, vous serez votre seul patron !

A partir de ce point précis, il sera important et essentiel de faire quelques recherches. Selon l’activité que vous voudrez exercer, il sera nécessaire de choisir le statut juridique de l’entreprise le plus adapté. Et selon ce statut, il en découlera un plan économique (« business plan ») à également envisager.

Et vous voilà en route vers l’aventure difficile mais merveilleuse de l’auto-entreprise !

 

Peut-on se lancer sans avoir d’économies ?

Lorsque j’ai quitté mon job dans le marketing, je suis partie faire un tour du monde. J’avais besoin de me connaître avant de savoir ce que je voudrais faire. C’est ironiquement en apprenant à me connaître, que je me suis rendue compte que je voulais aider les gens, travailler avec l’humain, et surtout, pouvoir guider les gens sur le chemin d’un meilleur bien-être. Et lorsque j’ai décidé de monter ma boîte, je n’avais pas d’économies. Pourtant, à coups d’efforts et de détermination, j’ai pu y parvenir. Car quand on y croit assez, rien n’est impossible !

Mais rien n’a pourtant été facile. Il y avait des dépenses –et il y en a toujours-, qui m’ont également poussée à travailler à côté en tant que baby-sitter ou mascotte. Mais croyez-moi, le jeu en valait la chandelle. C’était une évidence, et si c’est aussi le cas pour vous, alors il existe plein de solutions pour pouvoir se lancer sans avoir trop voire pas du tout d’économies.

Ce sera un parcours plus difficile, mais à nouveau, pas impossible !

 

Les dépenses inévitables lors de la création d’entreprise

  • Selon le statut juridique de l’entreprise que vous vous apprêtez à monter, il y a parfois des frais qui peuvent s’appliquer. C’est le cas notamment pour les entreprises SAS et SARL. Seul le statut de micro-entreprise ne nécessite aucun frais.
  • Le matériel selon l’activité que vous choisissez d’exercer.
  • La communication, car il faut bien attirer et informer les clients de ce que vous vendez.
  • Au besoin d’un local, il y aura également des frais qui seront engagés. Et parfois même, des frais réguliers (loyer… etc.).
  • La fiscalité : certaines entreprises, selon leur statut, doivent payer des impôts même lorsque leur entreprise ne fait pas encore de bénéfices.

Vous l’aurez compris, les frais de création peuvent rapidement s’accumuler et faire couler la barque d’économies. Il est donc important de voir ce qui peut être fait dans un second temps, et surtout, de prévoir les besoins que vous aurez pour votre entreprise, au moins durant les deux premières années. Ainsi, vous pourrez mieux vous organiser et surtout « voir venir ».

 

Avoir quelques moyens, mais pas une fortune

Si créer son entreprise avec zéro euro peut ressembler à une montagne difficile à gravir, il est possible d’avancer pas à pas. Notamment dans le cas où vous auriez quelques euros, même si ceux-ci sont une partie de votre salaire actuel. Encore une fois, prévoir sera de mise, y compris si vous décidez de tout risquer. Il est donc possible de pouvoir « investir » petit à petit dans son entreprise, et payer les frais de création sans se mettre dans une galère sans nom.

De plus, il existe de nombreuses aides et petites astuces qui peuvent aider à vous lancer, si vous ne possédez aucune économie. Parmi elles :

  • Profiter des aides que l’Etat propose: parmi elles, il y a notamment l’ACRE ou l’ARE. De plus, il existe aussi des aides sociales ou/ et fiscales qui permettent d’alléger les coûts de votre entreprise, au moins la première année. Enfin, il existe aussi certains prêts publics qui sont accordés, et représentent un beau pécule pour débuter un projet d’auto-entreprise.
  • Le financement participatif: si de plus en plus de personnes ont recours à ce moyen, c’est car il est une aide non négligeable. Le crowdfunding, c’est expliquer son projet sur une plateforme adaptée, et donner l’occasion aux gens de vous soutenir financièrement. Outre le fait d’alléger les coûts et frais d’entreprise, il est également possible de faire appel au crowdfunding lors des différentes étapes de développement d’entreprise. Contrairement aux aides au-dessus, le crowdfunding est accessible à n’importe quelle étape de l’aventure d’auto-entrepreneur !
  • Utiliser son compte de formation : au-delà des financements, il est également possible de se former gratuitement ou à moindre coût une fois l’entreprise lancée. En effet, et surtout si vous avez bénéficié d’un travail salarial avant de vous lancer, vous pouvez profiter des avantages d’un compte de formation, et vous tourner vers des formations gratuites ou plus accessibles.

Il existe donc différentes possibilités qui permettent de ne pas devoir investir des milles et des cents lors de la création de son entreprise, ou du développement de celle-ci, dans un second temps. Évidement, il existe aussi d’autres solutions comme le fait de demander à des proches qui sont prêts à vous soutenir, de vous aider – savoir demander de l’aide est important et nullement un acte de faiblesse, bien au contraire !

 

Et si comme moi, vous vous lancez sans avoir d’économies, il est également possible de prendre quelques petits jobs en parallèle, qui permettront de vivre et de commencer plus sereinement. Quelle que soit l’activité dans laquelle vous souhaitez vous lancer, il est important de vous sentir prêt-e. Et souvenez-vous, malgré les obstacles et les difficultés, que c’est pour un avenir meilleur.

A cœur vaillant, rien d’impossible !

Manque de sommeil, angoisse de vous lancer ? Je m’appelle Charlotte Vallet, suis hypnothérapeute et experte en neurosciences à Paris, et vous propose aussi des soins thérapeutiques du corps comme le drainage lymphatique, ou le drainage du visage. En plus, il est possible de consulter pour une séance d’hypnose selon vos besoins. Vous pouvez prendre rendez-vous sur Doctolib.

Vous pouvez en apprendre davantage sur moi en écoutant le podcast dans lequel j’ai été interviewée ou en écoutant mon podcast Combattantes.
Enfin, j’organise des retraites bien-être qui permettent de prendre du temps pour soi, et de se découvrir davantage. Cela peut s’avérer d’une grande aide pour les femmes qui hésitent encore, ou que le doute étreint parfois trop fort. Retrouvez-vous, offrez-vous du temps et les moyens de vous connecter à votre moi profond. Et pour en savoir plus, c’est par ici : https://www.charlottevallet.fr/produit/reconnexion-puissante-en-pleine-nature/

Revenir au Blog

Partager :

Laisser un commentaire

Autres articles